Vous êtes dans : Accueil > Site mobile > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Slate.fr : "En Italie, le suicide devient une réponse à la crise"

Slate.fr : "En Italie, le suicide devient une réponse à la crise"

le 6 mai 2013

L'homme qui a tiré sur des carabiniers au moment où le gouvernement Letta prêtait serment était un chômeur désespéré. De plus en plus dans le pays, des petits entrepreneurs, des artisans, des personnes sans emploi choisissent de retourner la violence contre eux-mêmes.

Pas de terrorisme, ni de folie meurtrière, mais du désespoir. Voilà ce qui expliquerait la fusillade qui a eu lieu dimanche devant le siège du gouvernement à Rome alors que le nouveau gouvernement d'Enrico Letta prêtait serment au Palais du Quirinal. Luigi Preiti, le tireur, serait, d’après les mots du procureur de Rome «un homme plein de problèmes qui a perdu son travail: il était désespéré» . Un profil banal dans une Italie frappée par la crise et où les gestes extrêmes se multiplient. Car pour un chômeur qui a tiré sur la foule, il y en a des dizaines qui ont tourné la violence contre leur propre personne. Il n’y pas que les chômeurs. Même les artisans et les chefs d’entreprises se suicident. Pas moins de 89 en 2012.

Site slate.fr

Pour en savoir plus sur le suicide