Vous êtes dans : Accueil > Site mobile > Actualités > Comment agir > Rue89 : "« Ne m’oublie pas » : la maladie d’Alzheimer au cinéma, sans pathos"

Rue89 : "« Ne m’oublie pas » : la maladie d’Alzheimer au cinéma, sans pathos"

le 30 septembre 2013

Filmer la maladie d’Alzheimer sans pathos était une gageure. Recevoir le grand prix de la semaine de la critique du Festival international du film de Locarno (2012) et être sélectionné dans de nombreux festivals (Leipzig, Rotterdam, Berlin et Sheffield) sur un tel sujet relevait de l’exploit.

Installer une caméra chez sa mère malade et scénariser ce qu’est devenue la vie de cette « actrice improvisée » que la cohérence de l’activité humaine quitte à petit feu aurait pu nous entraîner dans un voyeurisme désagréable. Tel n’est pas le cas. Le personnage principal est si emblématique et la caméra si pudique et respectueuse que la fiction se rapproche de chaque plan.

Site Rue89