Vous êtes dans : Accueil > Site mobile > Actualités > Paroles de... > Schizophrène à 20 ans : "Je pensais que c'était Dieu qui me parlait"

Schizophrène à 20 ans : "Je pensais que c'était Dieu qui me parlait"

le 29 mars 2012

La schizophrénie n’est pas une fatalité. Si ce message tient à cœur à Pablo Xavier, c’est que le jeune homme est sur la voie de la guérison. «Je veux dire aux gens: bougez-vous, on peut s’en sortir. Même si c’est un combat continu.»

Pablo sait qu’il est difficile, pour le grand public, d’appréhender sa maladie. Elle l’a lui-même pris au dépourvu. «Le pire, c’est de ne pas comprendre ce qui se passe.» Chef du service de psychiatrie générale du CHUV, le Prof. Philippe Conus confirme que le début des troubles est une période particulièrement délicate. «Faute d’information, les gens dramatisent alors que l’on peut se faire soigner. Environ 30% des malades guérissent. Plus on attend, plus les risques de marginalisation augmentent. Les jeunes quittent leurs études, leur travail.»

Site 24 heures