Vous êtes dans : Accueil > Site mobile > Actualités > Pour en savoir plus > Le Monde : "Pilule : enquête sur ces médecins liés aux laboratoires"

Le Monde : "Pilule : enquête sur ces médecins liés aux laboratoires"

le 23 janvier 2013

Un rapport 2007 de l'IGAS soulignait l'essoufflement du système des visiteurs médicaux, trop coûteux pour l'industrie, au profit d'une "recherche croissante par les laboratoires du soutien d'experts, des hospitalo-universitaires, des leaders d'opinion" .

"Le nœud du problème, actuellement, ce sont bien ces leaders d'opinion, analyse le docteur Foucras, fondateur du Formindep. L'induction de prescription liée à l'argument d'autorité : le généraliste copie les prescriptions du gynécologue qui copie celles du prestigieux leader en blouse blanche du CHU, qui est devenu un visiteur médical haut de gamme. D'un point de vue stratégique, pour les laboratoires, c'est parfait, il n'y en a qu'un à influencer qui influencera tous les autres, notamment via la formation continue, devenue cœur de cible de la stratégie d'influence des firmes."

Bruno Toussaint, directeur éditorial de Prescrire , revue médicale indépendante, perçoit clairement le mécanisme général d'influence des firmes sur les prescripteurs "déjà révélé il y a deux ans par le Mediator" . Pour faire des économies, les pouvoirs publics sous-traitent aux firmes la recherche clinique. Celles-ci, en finançant les essais, nouent des liens avec des experts, qui gagnent en notoriété puisqu'elles leur permettent d'accroître leur influence qui s'exerce dans la formation initiale à l'hôpital et à l'université, dans les congrès et la formation continue.

Site Le Monde