Vous êtes dans : Accueil > Site mobile > Actualités > Vues d'ailleurs > Etats-Unis : "Vicodin, Xanax: une collection qui passe de travers"

Etats-Unis : "Vicodin, Xanax: une collection qui passe de travers"

le 30 août 2013

La «Drug Collection» de Brian Lichtenberg, qui détourne les noms de médicaments réputés pour créer de fortes dépendances, ne fait pas l'unanimité.

Jouer avec les marques, détourner des logos, ironiser sur nos achats compulsifs est en passe de devenir une tendance lourde. Brian Lichtenberg est coutumier du fait. (...)

Cette fois, le styliste a vraisemblablement ouvert son placard à pharmacie. Sa nouvelle série s'intitule The Designer Drugs Collection, et cet automne, pour être un vrai hipster et faire sourire le passant, il faudra dporter du Vicodin (analgésique à consommer avec modération), du Xanax (tranquillisant qu’on ne présente plus), Adderall (un psychostimulant ou, autrement dit, des amphétamines) vendus pour la modique somme de 43€ le tee-shirt.

Ces médicaments, connus pour être très addictifs s’ils ne sont pas pris sous contrôle d’un médecin, font parfois office de substituts à des drogues illicites. Medecins, industrie pharmaceutique et parents (d'ados, cible de la marque) risquent de mal le prendre. D'ailleurs, les critiques ont commencé à pleuvoir sur la page Facebook de la marque: «Glorifier la drogue, avec tous les problèmes…» ; «Pauvre marketing, consternant» ; «Ça me rend malade! A quoi pensez-vous? Vous ne devez pas être parents! Dégoûtant!»  Brian Lichtenberg avait déjà créé des tee-shirts Cannabis dont la consommation à usage médical est légale en Californie.

Site Libération