Vous êtes dans : Accueil > Site mobile > Actualités > Vues d'ailleurs > Québec : "Un attentat psychiatrique, pas politique"

Québec : "Un attentat psychiatrique, pas politique"

On ne sait pas grand-chose de Richard Bain, mais assez pour avancer ceci: l'attentat meurtrier de mardi soir était moins politique que psychiatrique. En attendant de savoir mieux ce qui a pu se passer dans la tête de cet homme, il n'en reste pas moins qu'il a tué une personne et en a blessé une autre gravement. Il aurait pu se rendre jusqu'à la première ministre.

Alors, que ce soit pour des motifs politiques ou par folie, les effets sont les mêmes à plusieurs égards. Cela nous force à faire comme on a fait après l'affaire Lortie, comme après l'attentat contre Ronald Reagan, comme après le 11-Septembre et tout ce qui a suivi: réévaluer la sécurité. L'améliorer. La renforcer. Devenir tristement, mais inévitablement, moins naïfs et plus méfiants.

Site La Presse