Vous êtes dans : Accueil > Site mobile > Soins et accompagnements > Thérapies - Education thérapeutique (ETP) > Thérapies familiales systémiques > Indications, contre-indications et évaluation

Indications, contre-indications et évaluation

Un éclairage sur ce que ce type de thérapie peut apporter et quelle manière il est préférable de l'aborder.

Les indications

Les indications d’une thérapie familiale ne s’inscrivent pas dans une chaîne logique symptômes > maladie > traitement , comme dans les autres champs de la médecine. L’indication de suivre une thérapie familiale est une décision commune qui se construit avec les différents membres de la famille.

En général, les thérapies familiales peuvent être conseillées dans les situations où l’on constate que des problèmes psychiques ou de comportement, rencontrés par une (ou des) personne(s), ont aussi des conséquences sur d’autres membres de la famille.

Contre-indications et évaluation

Le psychiatre traitant ou le médecin généraliste peuvent également proposer à la famille d’un patient une thérapie familiale, afin d’élargir les ressources thérapeutiques et les chances d’amélioration des symptômes.

Dans la littérature scientifique centrée sur l’évaluation des traitements sur des groupes de patients, et limitée à la disparition du symptôme, le travail avec les familles a été évalué comme bénéfique dans le cas des troubles schizophréniques, des troubles du comportement alimentaire et de la dépendance à l’alcool. (Référence: Antony Roth et Peter Fonagy, What’s work for whom ? A critical review of psychotherapy research, New York : the Guilford Press, 1996 – Expertise collective INSERM, Psychothérapie trois approches évaluées, Paris : Editions INSERM, 2004.)