Vous êtes dans : Accueil > Soins, accompagnements et entraide > Glossaire des structures

Glossaire des structures

Ce glossaire présente en quelques phrases les différents types de structures de l'offre de soins et d'accompagnement social et médico-social des personnes vivant avec un trouble psychique.

Rechercher dans le glosssaire :

44 résultat(s) :

Centre médico-psychologique (CMP)

Définitions :

Le CMP est la structure de soins pivot des secteurs de psychiatrie. Il assure des consultations médico-psychologiques et sociales pour toute personne en souffrance psychique et organise leur orientation éventuelle vers des structures adaptées (CATTP, hôpital de jour, unité d'hospitalisation psychiatrique, foyers...). Une équipe pluridisciplianure assure la coordination des soins psychiatriques pour la population du secteur. Il existe des CMP pour adultes et des CMP pour enfants et adolescents.

Centre médico-psychologique pédagogique (CMPP)

Définitions :

Le CMPP assure le dépistage, le diagnostic et le traitement des troubles neuro-psychiques et du comportement de l'enfant et de l'adolescent. Il travaille en lien avec les CMP, les PMI, les écoles, le service social et les médecins de ville.

Consultation psychiatrique

Définitions :

Une consultation psychiatrique est assurée par un psychiatre. Lors des entretiens, celui-ci définit le diagnostic de l'état de santé mentale du patient, propose et assure un suivi médical et thérapeutique (prescription médicamenteuse, psychothérapie, coordination avec les autres professionnels de santé). Pour en savoir plus sur le travail du psychiatre cliquez ici

Consultation somatique

Définitions :

Dans certaines structures de soins psychiatriques, des consultations somatiques sont assurées par un médecin généraliste. Elles visent à établir un diagnostic de l'état de santé physique du patient et assurer la prise en charge des pathologies, en lien avec d'autres professionnels de santé si nécessaire (examens complémentaires, consultation spécialisées...).

Foyer de postcure

Définitions :

Le foyer de postcure est un hébergement thérapeutique, proposant une prise en charge médicale, ainsi qu'un soutien éducatif et psychologique. Cet hébergement est temporaire et permet un accompagnement progressif vers l'autonomie.

Hôpital de jour

Définitions :

L'hospitalisation de jour concerne en principe des patients dont l'état de santé nécessite des soins pendant la journée. Les séjours peuvent être continus ou discontinus (une à plusieurs demi-journées par semaine). Le patient rentre chez lui le soir. Cette alternative à l'hospitalisation complète permet de maintenir la personne dans son milieu et de prévenir des périodes de crise en diminuant l'intensité des symptômes.

Institut médico éducatif (IME)

Définitions :

L'IME accueille des enfants ou des adolescents ayant des troubles du comportement. Une équipe pluridisciplinaire composée d'éducateurs, enseignants spécialisés, infirmiers, psychomotriciens, orthophonistes, psychologues et psychiatres assure l'éducation, l'enseignement et dans certains cas les soins, la surveillance médicale, une psychothérapie ou des rééducations. La prise en charge vise à favoriser la socialisation, l'acquisition de connaissances, le développement de la personnalité et de l'autonomie. L'accueil se fait en internat ou en externat.

Institut thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP)

Définitions :

L'ITEP est une structure médico-sociale accueillant des enfants et adolescents qui présentent des difficultés psychologiques, notamment des troubles du comportement, qui perturbent gravement la socialisation et l'accès aux apprentissages. L'accueil se dait en internat ou demi-pension. L'enseignement est dispensé soit au sein de l'établissement lui-même par des enseignants spécialisés, soit en scolarisation à temps partiel dans des classes ordinaires ou spécialisées. L'orientation vers un ITEP est décidée par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) du département de résidence de l'enfant.

Maison d'accueil spécialisé (MAS)

Définitions :

La maisons d'accueil spécialisées (MAS) reçoit des personnes très handicapées qui n'ont pas pu acquérir d'autonomie et qui ont besoin d'une surveillance médicale et de soins constants pour les actes essentiels de la vie courante.

Public cible : personnes en situation de handicap psychique, présentant des troubles psychiques sévères, à versant souvent déficitaires. Le public accueilli est souvent peu autonome, a besoin d’une tierce personne pour les actes de la vie courante et son état nécessite une surveillance médicale et des soins constants. Les MAS fournissent simultanément un hébergement (chambres individuelles meublées ou non), des soins médicaux et paramédicaux, des aides à la vie courante ainsi que des activités sociales (activités occupationnelles, animations …).

Accompagnement proposé :  Une équipe pluridisciplinaire (sociale, paramédicale et médicale) accompagne les personnes hébergées. Des professionnels sont présents 24h/24.

Accessibilité : La notification d’orientation « Maison d’Accueil Spécialisé » est délivrée par la MDPH. La MAS doit être contactée directement pour l’admission. Les modalités (accueils permanent/temporaire) et la durée de l’accueil sont fixées par la notification d’orientation. Une demande de renouvellement peut être effectuée, en cas de besoin. Les dépenses afférentes aux soins ainsi qu’aux frais d’hébergement et d’entretien sont financées par l’assurance maladie et la mutuelle ou la Couverture Maladie Universelle (CMU) complémentaire. 

Maison relais / Résidence accueil

Définitions :

La maison relais assure l'accueil de personnes à faible niveau de ressources et isolées, dont la situation sociale, psychologique ou psychiatrique, rend impossible à échéance prévisible leur accès à un logement ordinaire. Il est important de rappeler que la maison relais ne s'inscrit pas dans une logique de logement temporaire mais d'habitat durable, sans limitation de durée, et offrant un cadre semi collectif valorisant la convivialité et l'intégration dans l'environnement social.

Public cible : personnes en situation de précarité, d’isolement, d’exclusion sociale et qui sont dans l’incapacité, à court terme, d’intégrer un logement indépendant. Certaines Maisons relais / Résidences accueil accueillent uniquement des personnes vivant avec des troubles psychiques. Les personnes bénéficient le plus souvent d’un logement indépendant et peuvent également accéder à des espaces collectifs, communs à tous les résidents.

Accompagnement proposé : Un hôte ou un couple d’hôtes est présent quotidiennement. Il s’occupe du fonctionnement de la Maisons relais / Résidences accueil (suivi administratif et logistique: réception des loyers, maintenance du bâtiment…), impulse une dynamique collective (animation de la vie quotidienne) et offre un cadre rassurant et convivial aux personnes. Il joue un rôle de veille en cas de difficulté rencontrée par un résident.

Accessibilité : La demande en Maisons relais / Résidences accueil est le plus souvent instruite par un travailleur social. Les personnes sont accueillies sans limitation de durée. Elles s’acquittent du montant du loyer et bénéficient de l’Aide Personnalisée au Logement (APL) ou de l’Allocation de Logement Sociale (ALS).

Service d'accompagnement à la vie sociale (SAVS)

Définitions :

Le SAVS permet à des adultes handicapés psychiques de vivre en milieu ordinaire. Ce service leur propose une aide pour les tâches quotidiennes et des activités diverses pour sortir de leur isolement.

Public cible : personnes en situation de handicap psychique, vivant dans la Cité et ayant besoin de soutien et d’accompagnement dans leur vie quotidienne (démarches administratives, gestion budgétaire, (ré)insertion professionnelle, gestion du logement, socialisation…).

Accompagnement proposé : accompagnement individuel et collectif par des travailleurs sociaux référents. Un psychologue intervient fréquemment en soutien des personnes et des équipes professionnelles.

Accessibilité : La notification d’orientation « SAVS » est délivrée par la MDPH. Le SAVS doit être contacté directement pour l’admission. Vous devrez ensuite faire une demande d’Aide Sociale Légale auprès du service social de votre commune ou de votre département. La durée de l’accompagnement est fixée par la notification d’orientation et une demande de renouvellement peut être effectuée, en cas de besoin. Aucune participation financière n’est demandée à la personne. Le coût de ce dispositif est financé par le département.

Service d'accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH)

Définitions :

Le SAMSAH a pour vocation, dans le cadre d'un accompagnement médico-social adapté comportant des prestations de soin, de contribuer à la réalisation du projet de vie des personnes handicapées, en favorisant le maintien ou la restauration des liens familiaux, sociaux, universitaires ou professionnels, et l'accès à l'ensemble des services offerts par la collectivité. Il propose donc une assistance pour tout ou partie des actes essentiels de la vie quotidienne ainsi qu'un suivi médical et paramédical en milieu ouvert.

Public cible : personnes en situation de handicap psychique, vivant dans la Cité, ayant besoin d’accompagnement dans leur vie quotidienne (démarches administratives, gestion budgétaire, (ré)insertion professionnelle, gestion du logement, socialisation…) et de soutien pour l’accès et le maintien dans les soins psychiatriques et/ou somatiques.

Accompagnement proposé : accompagnement individuel et collectif par une équipe pluridisciplinaire (travailleurs sociaux, professionnels médicaux et paramédicaux).

Accessibilité : La notification d’orientation « SAMSAH » est délivrée par la MDPH. Le SAMSAH doit être contacté directement pour l’admission. Vous devrez ensuite faire une demande d’Aide Sociale Légale auprès du service social de votre commune ou de votre département. La durée de l’accompagnement est fixée par la notification d’orientation et une demande de renouvellement peut être effectuée, en cas de besoin. Aucune participation financière n’est demandée à la personne. Le coût de ce dispositif est financé par l’assurance maladie et le département.

Unité d'hospitalisation

Définitions :

Cette unité de soins propose des soins psychiatriques pour les personnes nécessitant une prise en charge et une surveillance 24h sur 24h. La prise en charge est assurée par une équipe plusridicippianire comprenant médecins, infirmiers, aides-soignant et travailleurs sociaux. L'unité d'hospitalisation à temps complet peut être située dans un centre hospitalier spécialisé, un centre hospitalier général, ou une clinique. Certaines unités peuvent être spécialisées (gériatrie, addictologie...).

Urgence psychiatrique

Définitions :

Il existe plusieurs type d'accueil d'urgences dans l'offre de soins publics : les services d'urgence implantés dans des hôpitaux généraux qui prennent en charge toutes les urgences (somatiques et psychiatriques), les services d'urgence spécialisée en psychiatrie (comme les CAP et les CAC) ou parfois des services d'urgence psychiatrique régional (comme le CPOA à Paris).

Foyer d’hébergement

Définitions :

Le foyer d'hébergement pour travailleurs handicapés est destiné à l'hébergement et l'entretien des adultes handicapés qui exercent une activité professionnelle.

Public cible : personnes en situation de handicap psychique travaillant en milieu ordinaire, en Entreprise Adaptée, en ESAT ou en formation au sein d’un Centre de Rééducation Professionnelle et ne pouvant pas vivre en logement indépendant. Les Foyers d’Hébergement proposent aux personnes une chambre privative, meublée ou non. Les repas sont pris en commun et de nombreuses activités sont proposées en dehors du temps de travail des personnes hébergées.

Accompagnement proposé :  Des travailleurs sociaux accompagnent les personnes essentiellement les soirs et les week-ends (en dehors du temps de travail).

Accessibilité : La notification d’orientation « Foyer d’Hébergement » est délivrée par la MDPH. Le foyer d’hébergement doit être contacté directement pour l’admission. Les modalités (accueils permanent/temporaire) et la durée de l’accueil sont fixées par la notification d’orientation. Une demande de renouvellement peut être effectuée, en cas de besoin. Les personnes participent aux frais d’hébergement en fonction de leurs ressources. Le surplus des frais d’hébergement est pris en charge par l’Aide Sociale du département.