Le GPS Anti-Stigma

Mise à jour : 22/06/2020

Qu'est-ce que Le GPS Anti-Stigma ?

A l’image d’un GPS, qui permet de se repérer et de définir un itinéraire, le GPS Anti-Stigma a été créé pour guider les personnes ou organismes souhaitant agir contre la stigmatisation en santé mentale.

Cet outil pédagogique permet de :

Consulter une typologie d’actions anti-stigmatisation
Auto-évaluer une action anti-stigmatisation au regard de 6 critères validés
S’approprier les recommandations de bonnes pratiques pour agir contre la stigmatisation.
Trouver des ressources pour améliorer son action.

Mode d'emploi

Comment utiliser le GPS Anti-Stigma ?

Consultez la page “Types d’actions” pour découvrir différentes catégories d’actions de lutte contre la stigmatisation et trouver de l'inspiration.
Types d’actions anti-stigmatisation
Remplissez le formulaire d’auto-évaluation pour analyser votre action en toute autonomie, au crible de 6 critères de bonnes pratiques validés. Découvrez ensuite le graphique qui résume en un coup d’œil les notes de votre action. Vous pouvez alors commentez librement vos résultats, puis les imprimer pour les conserver et les partager.
Formulaire d’auto-évaluation
Explorez les recommandations méthodologiques et les multiples ressources proposées pour nourrir et enrichir vos actions.
Recommandations et ressources

Élaboration de l’outil

Cet outil a été élaboré dans le cadre d’un groupe de travail sur la stigmatisation des troubles psychiques, co-animé par Psycom et le Ministère de la Santé (Bureau Santé mentale de la Direction générale de la santé).

Ce groupe a été créé en 2019 dans le cadre de la Feuille de route santé mentale et psychiatrie, élaborée par le gouvernement en 2018. Il est chargé de faire des propositions concrètes pour aider les acteurs et actrices de terrain à déployer des actions de lutte contre la stigmatisation, inspirées de recommandations internationales de bonnes pratiques.

Le groupe est constitué de personnes représentant les institutions suivantes : Direction générale de la santé (DGS), Direction générale de l’organisation des soins (DGOS), Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), Direction des ressources humaines des ministères sociaux, Santé publique France (SPF), Centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la santé (CCOMS, Lille) et Association des jeunes psychiatres et jeunes addictologues (AJPJA).

Ainsi que de personnes qualifiées : Fabienne Blain (Collectif Schizophrénies), Jean-Victor Blanc (CHU Saint-Antoine, “What’s up Doc”), Christine Ferron (Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé (FNES), Pauline Guézennec (jusqu'à janvier 2020, Centre national de ressources et d’appui aux Conseils locaux de santé mentale - CLSM / CCOMS), Catherine Maillot (“Solidarités usagers Psy”), Elsa Micouraud (La Fabrique des territoires en santé), Marie-Jeanne Richard (Unafam), Estelle Saget (journaliste santé), Lucie Supiot (Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé Auvergne-Rhône-Alpes).

Cet outil en ligne a été développé grâce au soutien financier de la Direction générale de la santé (Ministère des Solidarités et de la Santé) et de la Fondation de France.