Le kit Histoires de Droits

Mise à jour : 05/11/2020
Le kit Histoires de Droits
Le kit pédagogique Histoires de Droits a pour objectif de vous aider à dialoguer en groupe ou à deux sur les droits en psychiatrie. Au-delà de l’information sur les droits, les recours, les démarches, les aides juridiques et les accompagnements, cet outil vous propose d’échanger, de partager vos points de vue et de croiser vos regards et vos expériences sur ces questions.

En quelques mots

Les droits des usagers des services de psychiatrie sont complexes et mal connus. En particulier, les modalités de soins psychiatriques, soins sans consentement, qui ont besoin d’être accompagnées d’un important travail pédagogique auprès des usagers des services de psychiatrie, des proches et de tout professionnel concerné par cette question.

Le Droit se vit au quotidien. Il détermine notre condition d’être humain et de citoyen-ne, il cadre la vie en société et il conditionne les modalités de soins. C’est pourquoi vous trouverez dans Histoires de Droits ces trois dimensions :

  • les droits fondamentaux
  • les droits dans la société
  • les droits dans le soin

Le Droit est un sujet complexe, mais ce kit pédagogique a été pensé pour être clair, accessible et simple d’utilisation. Il n’est pas nécessaire d’être un expert dans ce domaine pour y jouer ou pour l’animer. Il peut être utilisé par les personnes vivants avec un trouble psychique, les professionnels et les proches (entre pairs ou en groupe mixte).​

Mode d’emploi

Le kit Histoires de droits peut être proposé dans les contextes suivants :

  • groupe de parole, groupe de discussion
  • groupe d’entraide mutuelle
  • démarche de soins, d’accompagnement social, médico-social ou juridique, éducation thérapeutique, psychoéducation, réhabilitation psychosociale
  • démarche pédagogique : formation initiale ou continue, échange de pratiques, etc.

Le kit contient :

  • 1 règle du jeu
  • 18 fiches questions
  • 1 livret ressources
  • 1 sablier
  • 1 dé
  • 1 clé USB (contenus : les éléments complémentaires pour aller plus sur les 3 thèmes : droits fondamentaux, droits dans la société et droits dans les soins – 1 diaporama de présentation du kit – le tutoriel – le sommaire de la clé – la fiche “Mes droits : quelles sont mes priorités?”) 
  • 12 cartes puzzle (4 images différentes à reconstituer) 
  • 1 exemplaire des brochures du Psycom de la collection Droits en psychiatrie
  • 1 exemplaire de la fiche “Mes droits : quelles sont mes priorités?”

Commander le kit

Le kit a été mis à jour et réédité en décembre 2015. Vous pouvez commander un ou plusieurs exemplaires de cette édition.

Votre avis

Vous avez utilisé le kit pédagogique “Histoires de droits” ? Vos retours nous sont précieux ! Merci de prendre quelques minutes pour compléter le questionnaire et nous aider à nous améliorer.

Partenaires

Histoires de droits a été réfléchi et construit avec de multiples acteurs de la santé mentale : usagers des services de psychiatrie, proches, psychiatre, psychologues, travailleurs sociaux, juristes. Les contenus, les différentes phases de relecture mais aussi les phases de test ont été nourris, construits et critiqués par plus de 25 protagonistes différents.

Nous remercions les associations d’usagers, les GEM, les patients et les professionnels qui ont participé à ce projet : AdvocacyAFTOCArgos 2001EsquiFrance dépressionSchizo? Oui!, l’Unafam, les GEM Avenir, Créations, le Passagela Maison de la vague, le Centre hospitalier de Plaisir, le GHU Paris psychiatrie & neurosciences (notamment l’Hôpital de jour du secteur 17 et le SMES), les Hôpitaux de Saint-Maurice, l’Association de Santé Mentale du 13e arrondissement, le Centre hospitalier de Paul Guiraud, Droit d’urgence, les services juridiques de l’EPSM Lille Métropole, le CNEH, la HAS.

Ce projet a été développé en collaboration avec l’agence Valorémis, spécialisée en conception d’outils de médiation ludique à vocation pédagogique et/ou éducative.

Il a été soutenu par un financement de la Direction générale de la Santé, et a obtenu le label “Droits des usagers de la santé” en 2014.