Les ressources en santé mentale

Mise à jour : 10/12/2020
Quand on vit avec un trouble psychique, on peut avoir besoin d’aides pour se soigner, mais aussi pour travailler, être accompagné au quotidien ou trouver de l'écoute. Voici une vue d'ensemble des dispositifs qui peuvent être mobilisés par la personne en fonction de ses projets et de ses besoins.

Quelles sont les aides disponibles 

Quand on rencontre un problème de santé mentale ou qu’on vit avec un trouble psychique, on peut avoir besoin d’aide et de ressources pour mener à bien nos projets. Selon les périodes de notre vie, nous rechercherons tantôt de l’aide pour nous soigner, tantôt pour travailler, tantôt un accompagnement au quotidien, ou encore de l’écoute et de l’entraide.

L’Arbre, une représentation en image des ressources

Les ressources disponibles sont nombreuses. Certaines sont méconnues. Pour en offrir une vue d’ensemble, Psycom utilise une métaphore, celle de l’arbre avec ses racines plongeant dans la terre, ses branches montant vers le ciel et son feuillage dense. En fonction de la saison, il est soit nu, soit couvert de feuilles. Tout comme l’arbre dans la nature, l’Arbre des ressources en santé mentale de Psycom existe donc en deux versions, avec et sans feuilles. 

L’Arbre en automne

L’arbre nu, sans feuilles, est la version la plus simple de l’Arbre des ressources en santé mentale. Il représente les types de besoins qui peuvent se présenter lorsqu’on rencontre un problème de santé mentale.

L’Arbre au printemps

L’arbre avec ses feuilles est la version enrichie de l’Arbre des ressources en santé mentale. Il détaille les lieuxles structures ou les dispositifs qui peuvent répondre à nos besoins lorsqu’on doit faire face à un problème de santé mentale. 

Les deux versions de l’Arbre des ressources en santé mentale sont en libre téléchargement et sous licence Creative Commons avec les règles suivantes :

  • Pas de modification : La modification des supports est interdite, seule l’utilisation du support tel quel est autorisée
  • Attribution : Le logo et le copyright du Psycom doivent être maintenus sur les supports
  • Pas d’utilisation commerciale : Les supports ne peuvent être utilisés dans un cadre commercial

Si vous souhaitez imprimer l’Arbre des ressources en santé mentale chez un imprimeur professionnel et pour cela, obtenir les fichiers HD (haute définition) avec traits de coupe, contactez-nous

Autant de ressources que de besoins différents

  • On peut trouver des ressources en santé mentale autour de soi, dans son environnement immédiat (dans son quartier par exemple ou dans la ville où l’on habite).
  • En plus des aides extérieures, chaque personne dispose de ressources propres pour aller mieux, de compétences (par exemple la capacité à se ressourcer en marchant dans la nature ou en faisant du sport, la capacité à demander de l’aide, la capacité à faire face au stress, etc.).  
  • Les ressources répondent à des besoins différents tels que se soigner, avoir un hébergement ou un logement, travailler, être accompagné dans son quotidien. Chaque personne peut décider lesquels sont importants en fonction du projet qu’elle a pour sa vie. 
  • On trouve ces ressources dans des lieux variés, auxquels on ne pense pas toujours : ils peuvent être liés au social (par exemple, au service social de sa mairie), à l’associatif (par exemple, au sein d’une association d’usagers), au handicap (par exemple, à la MDPH) ou aux soins en ville (par exemple dans un CMP).
  • On peut recourir à une ressource à un moment donné, et puis cesser de l’utiliser. Ce n’est ni pour toujours, ni tout le temps. Cela dépend de la personne, de ses besoins et de la période qu’elle traverse. 

Les parcours en santé mentale

En fonction de nos envies, de nos acquis, de nos projets et de nos besoins, nous allons pouvoir naviguer entre toutes ces ressources. Nous allons suivre notre propre chemin, afin de trouver en différents lieux et auprès d’interlocuteurs variés les aides nécessaires à notre santé mentale.

Pas de parcours type

On appelle parcours en santé mentale le chemin permettant à la personne de coordonner au mieux, au fil du temps, l’ensemble des ressources qui peuvent l’aider face à un problème de santé mentale.  

  • Il n’y a pas un parcours type en santé mentale mais autant de parcours que de personnes.
  • Notre parcours en santé mentale est le résultat d’un cheminement personnel permettant des rencontres avec des interlocuteurs variés, dont l’action peut relever du soin, de l’accompagnement ou de l’entraide.
  • Un parcours en santé mentale n’est pas figé ; il bouge, évolue, s’invente et se transforme au gré de la vie de la personne et des ressources disponibles près de chez elle.

Un plan pour visualiser son itinéraire 

Le schéma réalisé par Psycom utilise des dessins et des symboles pour plus de clarté. Intitulé Parcours en santé mentale, il propose une vision élargie des différents types de dispositifs et services qui pourront nous aider. Ce plan n’a pas vocation à être exhaustif. Présenté comme une carte, il invite chaque personne à tracer son propre chemin au sein des différentes ressources et à identifier celles qui lui seront utiles.

Reprendre du pouvoir sur sa vie

Les problèmes de santé mentale et, en particulier, les troubles psychiques peuvent avoir un impact sur notre vie quotidienne. Ils peuvent nous “empêcher” de vivre pleinement selon nos souhaits, que l’on soit enfant, jeune ou adulte. Par exemple : un enfant pourra rencontrer des difficultés d’intégration à l’école ou dans ses apprentissages ; un adulte pourra avoir du mal à se maintenir dans son emploi ou à vivre de façon autonome dans son logement.

Des soins, un accompagnement, l’entraide peuvent nous aider à compenser ces difficultés. En nous appuyant sur ces dispositifs nous augmentons nos chances de mener le plus librement possible l’existence que nous souhaitons, d’exercer pleinement notre citoyenneté, d’agir selon nos convictions et nos désirs, bref de prendre ou reprendre du pouvoir sur notre vie. Ainsi, nous dessinons un chemin qui nous est propre.

Cet article a été écrit par Psycom.

Les membres de l’équipe Psycom déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts avec des entreprises fabriquant ou commercialisant des produits de santé (médicaments, dispositifs médicaux, matériel médical, e-santé, marketing médical, etc.).