Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Monde : "Que fait le cerveau quand il ne fait rien ?"

Le Monde : "Que fait le cerveau quand il ne fait rien ?"

le 5 avril 2013

Le cerveau reste donc actif au repos. (...) L'activité au repos du réseau par défaut (RD) présente la particularité de diminuer dès lors que le sujet réalise n'importe quelle tâche cognitive. (...) De même, l'activité du RD serait sollicitée pour notre capacité à comprendre les états mentaux d'autrui.

Susan Whitfield-Gabrieli, du département Cerveau et sciences cognitives du MIT (Cambridge, Massachusetts), a rapporté la présence d'une "hyperactivité du RD dans la schizophrénie qui pourrait témoigner d'une amplification de la focalisation sur le monde mental intérieur dont témoigne la paranoïa" . (...) Le réseau par défaut a été étudié dans les épisodes dépressifs majeurs. "Il existe une connectivité fonctionnelle accrue du RD dans la dépression, maladie dans laquelle on observe une rumination, les patients ne cessant de ressasser des idées négatives sur eux-mêmes", indique le professeur Philippe Fossati, psychiatre (Centre émotion, CNRS, Pitié-Salpêtrière, Paris).

Site Le Monde

En savoir plus sur la dépression

Télécharger la brochure Psycom sur la dépression