Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Parlement européen : "Surendettement et santé mentale : le coût humain de la crise"

Parlement européen : "Surendettement et santé mentale : le coût humain de la crise"

le 16 janvier 2014

Plan sociaux, chômage, précarité mais aussi incertitudes liées à la crise économique ont un impact sur la santé mentale des Européens. Les troubles psychologiques et les suicides sont en augmentation, selon une récente étude. "Pas question donc de sacrifier la sécurité sociale sur l'autel de l'austérité", affirment les eurodéputés.

Le 19 juin, un atelier consacré à la "santé mentale en temps de crise" a été organisé au Parlement par la commission de l'environnement et de la santé publique. Elle a réuni experts et eurodéputés. Car il y a urgence. Selon une récente étude, une augmentation de 1 % du taux de chômage entraîne une hausse presque équivalente du nombre de suicides, de l'ordre de 0,8 %.

Pour Glenis Willmott, Britannique et membre du groupe Socialistes & démocrates (S&D), en période de crise, cette question de la santé mentale mérite une attention spéciale. Il rappelle qu'en Grèce, "les suicides ont augmenté de 40 % dans la première moitié de 2011 ". C'est pourquoi la "prévention doit jouer un rôle de premier plan dans le programme européen de santé 2014-2020 ".

Site du Parlement Européen

Pour en savoir plus sur les risques suicidaires