Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Handicap.fr : Santé mentale, le grand tabou des entreprises

Handicap.fr : Santé mentale, le grand tabou des entreprises

le 6 novembre 2017

En octobre 2017, le Clubhouse France dévoile les résultats d'un baromètre sur l'emploi et la santé mentale. Objectif ? Faciliter la prise en compte de ce handicap dans les entreprises. Décryptage d'un gros tabou !

Lieu d'entraide destiné à la réinsertion sociale et professionnelle de personnes porteuses de troubles psychiques, l'association Clubhouse France présente les résultats de son premier baromètre « Santé mentale et emploi : impacts et réalités en entreprise », lancé en janvier 2017 en partenariat avec l'institut Randstad et réalisé par l'institut Chrysippe, spécialisé dans la recherche en sciences sociales.

Sensibiliser les entreprises

Selon un communiqué de l'association, publié mi-octobre, cette étude vise à « faciliter la prise en compte de ce sujet dans les entreprises » . Les répondants ont été interrogés sur leur expérience des troubles psychiques et sur les représentations de ces troubles au travail. « Ces premiers résultats vont permettre de sensibiliser les entreprises et d'entamer une réflexion sur une meilleure prévention et un meilleur accompagnement des problèmes de santé mentale des collaborateurs » , souligne le communiqué.

Peur de communiquer

L'étude a donc permis de dégager plusieurs constats. Il ressort notamment que seulement 40% des répondants pensent que leur entreprise prend en compte la santé mentale des collaborateurs. 80% estiment par ailleurs que les problèmes de santé mentale doivent être gérés par l'entreprise et une très large majorité (90%) des répondants considèrent qu'une personne qui souffre de troubles psychiques a sa place dans le monde du travail. En revanche, « 70% des personnes interrogées auraient peur d'en informer leur entreprise si elles étaient amenées à faire face personnellement à un problème de santé mentale » , souligne l'association, tandis que six sur dix pensent que leur entreprise ne prend pas en compte la santé mentale des collaborateurs.

Source Handicap.fr