Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Houssenia Writing : La vie en ville, un risque pour la santé mentale

Houssenia Writing : La vie en ville, un risque pour la santé mentale

le 1 juin 2016

[Houssenia Writing] De récentes études montrent des liens entre le mode de vie urbain et la psychose.

Bien que la majorité des enquêtes se concentrent sur les adultes, les études suggèrent que c’est l’exposition aux environnements urbains pendant l’enfance ou lorsqu’on grandit dans une grande ville qui importe le plus. Pour étudier cette étape critique de la vie, un groupe de chercheurs mené par Helen Fisher , une psychologue du King’s College London  et Candice Odgers , une psychologue de l’université de Duke ont mené une étude longitudinale  impliquant 2 232 jumeaux vivant au Royaume-Uni.

Les chercheurs ont utilisé des études de voisinage pour déterminer si des jumeaux âgés de 5 et 12 ans vivaient dans les environnements urbains ou ruraux. Pendant l’étude, la moitié des enfants vivaient dans les villes pour les 2 tranches d’âge. Pour améliorer les caractéristiques de ces voisinages, les chercheurs ont utilisé des données géodémographiques, interrogé les mères et ils ont étudié les voisins. Finalement, ils ont mesuré les symptômes psychotiques en menant des interviews approfondies avec les enfants de 12 ans pour déterminer s’ils avaient eu des hallucinations ou des délires.

Source Houssenia Writing