Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Huffington Post : Contrôler le déficit d'attention sans médication, est-ce possible?

Huffington Post : Contrôler le déficit d'attention sans médication, est-ce possible?

le 26 août 2015

[Huffington Post] Une solution de rechange à la médication pour contrôler des troubles de déficit de l'attention chez les enfants est offerte à Trois-Rivières depuis quelques mois. Des traitements de neurofeedback permettent à ces jeunes d'apprendre à mieux se concentrer. Toutefois, certains psychologues restent encore prudents.

Le neurofeedback est un entraînement cognitif qui modifie l'activité électrique du cerveau de l'enfant afin de permettre une meilleure concentration. Il est placé devant un ordinateur, puis on installe des électrodes sur sa tête. On lui demande ensuite de sélectionner une musique et une vidéo de son choix. Lorsque l'enfant perd sa concentration, la vidéo et la musique deviennent saccadées, ce qui le force à retrouver sa concentration.

« On va apprendre à la personne avec des technologies spécialisées à entraîner son cerveau, à entraîner ses facultés d'attention, explique la neuropsychologue et membre de l'ordre des psychologues du Québec, Isabelle Bourgault. La personne va prendre conscience de ce que c'est, être attentif, et va le reproduire dans son quotidien. »

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le neurofeedback n'est pas nouveau. Dans les années 1960, la technologie était utilisée pour traiter l'anxiété et le stress. La nouveauté, c'est qu'elle sert, depuis quelques années au Québec, à traiter les troubles de déficit de l'attention.

Source Huffington Post