Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Figaro : Le stress de la première année pèse sur la santé des étudiants en médecine

Le Figaro : Le stress de la première année pèse sur la santé des étudiants en médecine

le 27 janvier 2020

Les deux premières années de médecine ont un impact néfaste sur la santé mentale des étudiants et constituent une fenêtre d’opportunité pour une intervention préventive, selon une étude.

Pour supporter le stress de la première année de médecine, qui se conclut par un examen théorique hypersélectif, les étudiants prennent plus de médicaments antidépresseurs et anxiolytiques que leurs aînés de deuxième année. Ces derniers déclarent en revanche une plus forte consommation d’alcool et de tabac. «Après une année particulièrement éprouvante, ils cherchent à décompresser et à rattraper le temps perdu, à l’occasion notamment de soirées très alcoolisées» , interprète le Dr Guillaume Fond, psychiatre au CHU de Marseille et auteur principal de l’étude sur le sujet qui est parue le 15 janvier dans Journal of Affective disorders   .

Lire la suite sur Le Figaro