Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Figaro : Migrants, les souffrances sont avant tout psychiques

Le Figaro : Migrants, les souffrances sont avant tout psychiques

le 23 mars 2018

Viols, violences, ou encore esclavagisme... Les migrants sont souvent psychologiquement détruits lorsqu’ils arrivent en France.

Pour le Dr Andrea Tortelli, de l’équipe psychiatrie-précarité de l’hôpital Sainte- Anne qui consulte au CPA de la Chapelle, «la vague actuelle de migrants diffère des précédentes parce que le parcours migratoire est devenu une source de souffrance psychique en soi. Aux raisons pour lesquelles les gens ont dû quitter famille et pays s’ajoutent le traumatisme du parcours, des expériences d’esclavage en Libye, la traversée en bateau, avec ses prises de risque élevées et ses morts…».

Certains mettent des années pour venir en Europe, et la politique migratoire européenne ne facilite pas ce parcours, insiste la psychiatre: «Les différents critères pour accorder le statut de réfugié, la durée de la procédure, le manque de visibilité de ce qui va leur arriver, avec la crainte du refus et surtout du retour, peuvent mener à une errance de plusieurs années en Europe, dans un contexte de précarité et d’isolement. Ce que nous voyons au CPA de la Chapelle, ce sont des personnes très, très fatiguées psychiquement et physiquement, qui n’en peuvent plus. Toute cette souffrance est très sous-évaluée…»

Lire la suite sur Le Figaro