Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Parisien : Schizophrénie, dépression, bipolarité: des mots difficiles à dire au travail

Le Parisien : Schizophrénie, dépression, bipolarité: des mots difficiles à dire au travail

le 25 mars 2015

[Le Parisien] "Déjà à ta propre nana, tu as tendance à ne pas lui dire, à cacher la prise de médicaments. Alors, avec l'employeur...": Jean, 39 ans, bipolaire, résume la difficulté pour les personnes souffrant de troubles psychiques à trouver leur place au travail.

Les troubles légers à modérés (dépression, anxiété...) sont très fréquents avec "à tout moment 15% de la population active concernée", tandis qu'environ 5% de la population souffre de troubles graves comme la schizophrénie ou la bipolarité (aussi appelé trouble maniaco-dépressif).Les personnes les plus gravement atteintes ont six à sept fois plus de risque d'être au chômage que les autres.La maladie s'associe de fait souvent à des trous dans le CV et parfois des traitements aux effets secondaires importants.

Source Le Parisien