Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Progrès : Camille, paire aidante : la maladie psychique sous un autre angle

Le Progrès : Camille, paire aidante : la maladie psychique sous un autre angle

le 7 mai 2018

Souffrant de bipolarité, Camille vient aujourd’hui en aide à d’autres malades psychiques après une formation à l’université des patients.

À 34 ans, Camille Niard mène une vie semblable à de nombreuses jeunes femmes. Elle est mariée, mère de trois jeunes enfants – une fillette de 5 ans et des jumeaux âgés de 3 ans – et, si elle a aidé son compagnon à bâtir son entreprise d’apiculture, elle a aujourd’hui son propre travail. La particularité de ce travail, c’est que Camille le doit à sa maladie… Elle est, en effet, « médiateur de santé paire ».

Aider les patients à « aller de l’avant »

Également appelés « pairs aidants », ces patients suivent des formations avant d’apporter à d’autres leur « expérience ». Intervenant en dehors des soins, les pairs se concentrent sur la réhabilitation sociale, la restauration de l’estime de soi des patients…

« L’effet miroir, l’identification, c’est la base mais c’est aussi leur parcours. On avance surtout sur l’acceptation des troubles, sur la dévalorisation. Ces patients se flagellent beaucoup. On les aide à aller de l’avant », explique Camille, qui souffre de bipolarité et reçoit les patients « volontaires » pour des entretiens au Centre ressource de réhabilitation psychosociale et remédiation cognitive de Lyon.

Lire la suite sur Le Progrès