Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > OFDT : Les addictions dans le programme "Un chez soi d’abord"

OFDT : Les addictions dans le programme "Un chez soi d’abord"

le 14 octobre 2019

Inspiré de différentes expériences internationales, le programme "Un chez soi d’abord" est développé en France depuis 2011 en direction de publics en situation de précarité par rapport au logement, souffrant de troubles psychiques sévères, usagers ou non de substances psychoactives. Il propose au bénéficiaire un logement en tant que locataire, accompagné d’un suivi régulier par une équipe pluridisciplinaire.

Afin de documenter plus spécifiquement les problématiques liées aux addictions dans le programme, l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), en partenariat avec l’équipe du Professeur Auquier (EA3279 – Santé publique et maladies chroniques Université Aix-Marseille) et le CREAI-Midi-Pyrénées (Centre régional d’études, d’actions et d’informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité), a conduit en 2018 la recherche sur les Addictions dans le programme « Un chez soi d’abord » (APROCHES).

Le numéro 134 de Tendances,  écrit par Maitena Milhet, Caroline Protais et Cristina Díaz Gómez, décrit les deux composantes complémentaires de ce travail. Un volet quantitatif a exploré le profil de ces publics d’usagers à risque lors de leur inclusion dans l’étude mettant en lumière les marqueurs de fragilités associés aux conduites addictives, en particulier la précocité du sans abrisme. Parallèlement, un volet qualitatif par entretiens individuels approfondis auprès de bénéficiaires ayant ou ayant eu des usages importants de produits à différentes périodes de leur vie, permet de comprendre la place des consommations dans les trajectoires de vie et la dynamique des changements survenus depuis l’entrée dans le programme.

Il apparaît que l’évolution des consommations des bénéficiaires du dispositif « Un chez soi d’abord » n’est pas du seul ressort de l’addictologie. L’approche globale du programme, en plein déploiement puisqu'il vise 20 sites et 2 000 places d'ici 2023, améliore la situation des personnes en grande précarité mais aussi leurs problématiques addictives en prenant en compte les dynamiques générales dans lesquelles les bénéficiaires sont inscrits.

Téléchargez le numéro 134 de Tendances sur le site de l'OFDT