Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Pourquoi Docteur : Bipolaire, trop d’évocations et pas assez de diagnostics

Pourquoi Docteur : Bipolaire, trop d’évocations et pas assez de diagnostics

le 6 décembre 2017

Le mot « bipolaire » est largement passé dans le langage courant. Pourtant loin de désigner une simple personnalité cyclothymique, ce nom désigne une forme particulière et grave de dépression qui est le plus souvent diagnostiquée trop tard. Et les dommages personnels, familiaux, professionnels et sociaux sont alors importants.

Nous passons tous par des moments d'exaltation ou de déprime, mais que ce soit pour nous ou un proche, parfois le doute sur le trouble bipolaire s'installe. Pour vous aider, voici 5 signes qui permettent de reconnaître un trouble bipolaire :

Un seul épisode de dépression ne suffit pas

Le trouble bipolaire se caractérise par deux phases distinctes : la phase maniaque, et la phase dépressive. Elles ne s'enchaînent pas toujours l'une après l'autre, mais peuvent parfois laisser place à des phases « euthymiques », lorsque l'humeur reste stable et normale.

La durée des phases a son importance

Pour parler de trouble bipolaire, il faut que chaque phase dure au moins une à deux semaines. Il ne s'agit pas seulement d'une variation de l'humeur au cours de la journée, mais bien d'un état qui reste constant pendant plusieurs jours, parfois plusieurs mois.

Lire la suite sur Pourquoi Docteur