Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Pourquoi Docteur : Chirurgie bariatrique, 15 % des patients fragiles sur le plan psychique

Pourquoi Docteur : Chirurgie bariatrique, 15 % des patients fragiles sur le plan psychique

le 15 octobre 2015

[Pourquoi docteur] Après une chirurgie bariatrique, la forte perte de poids pourrait fragiliser des patients déjà vulnérables sur le plan psychiatrique. Le risque suicidaire augmente légèrement.

Le risque suicidaire serait plus élevé après une chirurgie bariatrique. Davantage de comportements autodestructeurs surviennent dans les trois ans suivant l’intervention, selon une étude parue dans le JAMA Surgery . Dans ses recommandations  éditées en 2009, la Haute Autorité de Santé conseille un suivi psychologique aux patients qui ont présenté un trouble du comportement alimentaire (TCA) ou psychiatrique avant l’intervention. 
A en croire les travaux menés par l’équipe de Junaid Bhatti, il faudrait élargir cette indication. Sur les 8 815 adultes suivis dans les 3 ans précédant et les 3 ans suivant la chirurgie bariatrique, 111 (1,25 %) ont présenté un comportement autodestructeur. Certains s’y sont même adonné à plusieurs reprises, le risque étant accru de 50 % après l’opération.

Source Pourquoi Docteur