Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Prescrire : Violences conjugales : dépister, écouter, oser en parler

Prescrire : Violences conjugales : dépister, écouter, oser en parler

le 23 mars 2018

Les soignants ont un rôle primordial pour reconnaître les signes évocateurs des violences conjugales. Ils sont bien placés pour accompagner les victimes en respectant leurs choix et en tenant compte du degré d'urgence à les protéger.

La violence conjugale est une atteinte à l'intégrité physique ou psychique d'un membre du couple par son conjoint. Elle n'est pas rare, et elle est source de traumatismes aigus et de souffrances chroniques chez les victimes, qui sont le plus souvent des femmes. Elle s'accompagne d'un sentiment de contrainte et de danger. Ces violences ont diverses formes, souvent intriquées : verbales, psychiques, économiques, sexuelles, physiques, pouvant entraîner la mort. Elles ont un fort retentissement psychique et entraînent souvent un isolement des victimes. Les enfants témoins de la violence des parents risquent plus que les autres enfants d'avoir des troubles psychocomportementaux. La plupart des victimes ne parlent pas spontanément des violences qu'elles subissent.

Lire la suite sur le site de la revue Prescrire