Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Psychomedia : 13 antidépresseurs sur 14 ne sont pas plus efficaces qu'un placebo chez les enfants et les adolescents

Psychomedia : 13 antidépresseurs sur 14 ne sont pas plus efficaces qu'un placebo chez les enfants et les adolescents

le 20 juin 2016

[Psychomédia] « La plupart des antidépresseurs sont inefficaces, et certains peuvent être dangereux, pour les enfants et les adolescents souffrant de dépression majeure selon la comparaison la plus complète à date de ces médicaments », résume le communiqué accompagnant une étude publiée dans la prestigieuse revue médicale The Lancet.

Andrea Cipriani de l'Université d'Oxford (Royaume-Uni) et Peng Xie de l'Université médicale de Chongqing (Chine) ont, avec 17 collègues, réalisé une revue systématique des études publiées jusqu'en mai 2015.

Ils ont identifié 34 études randomisées en double-aveugle éligibles pour une méta-analyse. Elles impliquaient un total de 5260 participants et 14 antidépresseurs.

Parmi ceux-ci, seule la fluoxétine (Prozac) était statistiquement plus efficace que le placebo pour soulager les symptômes de la dépression. Elle était aussi mieux tolérée que la duloxétine (Cymbalta) et l'imipramine (Tofranil).

La venlafaxine (Effexor) était liée à un risque accru de pensées et de tentatives suicidaires comparativement au placebo et à cinq autres antidépresseurs. Les taux d'arrêt en raison des effets secondaires étaient plus élevés chez les participants qui ont reçu l'imipramine, la venlafaxine et la duloxétine que ceux ayant reçu le placebo.

Cependant, l'efficacité et les risques d'effets secondaires graves réels demeurent incertains en raison du petit nombre d'essais cliniques disponibles et de leur mauvaise conception, ainsi que la publication sélective des résultats, mettent en garde les auteurs.

Source Psychomédia