Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > RTBF : Stress post-traumatique, une étude a analysé le cerveau de survivants aux attentats du 13 novembre

RTBF : Stress post-traumatique, une étude a analysé le cerveau de survivants aux attentats du 13 novembre

le 24 février 2020

Des chercheurs de l'Inserm se sont intéressés aux mécanismes cérébraux associés au stress post-traumatique dans le contexte des attentats du 13 novembre 2015. Selon l'étude, le stress post-traumatique pourrait être lié à un dysfonctionnement des connexions entre les zones du cerveau respectivement associées au contrôle et à la mémoire.

Les nouveaux travaux publiés par l'Inserm portent sur l'activité cérébrale d'un sous-groupe de 175 participants, dont 102 survivants des attentats du 13 novembre 2015. Parmi eux, 55 souffraient de trouble de stress post-traumatique (TSPT), un état complexe qui peut se manifester immédiatement ou des années après le traumatisme.

Jusqu'ici, l'apparition régulière et incontrôlée de souvenirs douloureux a été associée à une défaillance de la mémoire des victimes. Mais cette nouvelle étude, qui a analysé les structures et le fonctionnement du cerveau des participants par le biais de l'imagerie cérébrale, remet cette théorie en question.

Lire l'article sur le site de la RTBF