Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Slate : Cuisiner peut être aussi efficace qu'une séance de méditation

Slate : Cuisiner peut être aussi efficace qu'une séance de méditation

le 10 février 2020

Suivre les étapes d'une recette à la lettre, c'est rassurant et apaisant. La cuisine est bonne pour la santé mentale, celle de tous et celle des personnes vivant avec un trouble psychique. 

Si la cuisine peut être source de réconfort, elle est aussi un outil pour les professionnel·les de la santé mentale dans le traitement de plusieurs pathologies. Certain·es praticien·nes recommandent de prendre des cours, d'autres organisent des ateliers ou supervisent des événements.

Dans le traitement de la schizophrénie, par exemple, cette activité, qui fait intrinsèquement et activement appel à tous les sens, peut permettre de travailler sur les troubles de l'intégration sensorielle.

Cuisiner, c'est aussi partager le fruit de son travail et de sa passion. Dans le cas de personnes souffrant de maladies mentales, qui les isolent souvent du reste de la société, la cuisine peut devenir un lieu de socialisation.

Lire l'article sur le site d'information Slate