Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Slate : Les hommes anorexiques peinent à sortir de l'ombre

Slate : Les hommes anorexiques peinent à sortir de l'ombre

le 7 novembre 2019

Bien souvent assimilée à une «maladie de fille», l’anorexie concerne aussi les hommes. Entre prise en charge tardive et clichés, l’anorexie masculine est encore mal connue et largement sous-estimée.

À 16 ans, Gaël Michel n'est pas obèse, simplement un peu rond. Suffisamment, en tout cas, pour attirer les railleries de ses camarades. Son homosexualité, il a du mal à l'assumer. Quant à l'éloignement de sa meilleure amie, il ne l'a pas supporté. Il fallait reprendre le contrôle sur quelque chose. Son mal-être s'exprime alors rapidement à travers l'anorexie. «Au début, je faisais simplement un peu de sport et attention à ce que je mangeais», explique-t-il.

Dans l'inconscient collectif, un cliché persiste: les anorexiques sont des filles. Un stéréotype renforcé par un chiffre avancé par la plupart des spécialistes, et repris par la Haute Autorité de Santé en 2013: sur dix patient·es anorexiques, seulement un serait un homme. Mais ces chiffres cachent une nuance: ils ne prennent en compte que les patient·es traité·es. Et c'est là que ça pose problème, car beaucoup d'hommes passent alors à la trappe.

Lire la suite sur Slate