Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Vice : Voici les mots de la dépression et ils ne sont pas tous négatifs

Vice : Voici les mots de la dépression et ils ne sont pas tous négatifs

le 23 février 2018

Une dépression, ça vous change : de la façon dont vous bougez, dormez, jusqu’à la façon dont vous interagissez avec les gens autour de vous. Une dépression est même perceptible dans la façon dont vous parlez et vous exprimez par écrit. Parfois, ce « langage de la dépression » peut avoir un effet puissant sur ceux qui vous écoutent. Prenez l’exemple de la poésie de Sylvia Plath et des paroles de Kurt Cobain, qui se sont tous deux suicidés après avoir souffert de dépression.

Les scientifiques ont longtemps essayé de déterminer les liens entre la dépression et le langage et, aujourd’hui, grâce à la technologie, nous en avons une meilleure compréhension. Notre nouvelle étude, publiée dans Clinical Psychological Science , a établi une liste de mots pouvant aider à détecter une dépression.

En général, les analyses linguistiques dans ce domaine sont réalisées par des chercheurs qui ne font que lire et prendre des notes. Désormais, les méthodes d'analyse de texte informatisées permettent d’analyser des banques de données extrêmement volumineuses en quelques minutes. L’ordinateur peut aider à repérer les caractéristiques linguistiques qui peuvent échapper à l’humain – l’ordinateur aide à calculer la prévalence en pourcentage des mots, les classes de mots, la diversité lexicale, la longueur moyenne des phrases, les modèles grammaticaux, et bien d’autres choses encore.

Jusqu'à présent, les essais, les journaux intimes et des bribes de discours des personnes dépressives nous ont été utiles pour commencer des recherches, tout comme le travail d'artistes tels que Cobain et Plath. Les résultats de cette recherche révèlent des différences claires et cohérentes entre le langage de ceux ayant des symptômes de dépression et ceux n’en ayant pas.

Lire la suite sur Vice