Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Zinzin Zine : Femmes et folie, étude des raisons pour lesquelles les femmes sont plus souvent étiquetées comme folles

Zinzin Zine : Femmes et folie, étude des raisons pour lesquelles les femmes sont plus souvent étiquetées comme folles

le 11 mars 2019

Cet essai s'intéresse aux femmes et à la folie, plus particulièrement aux raisons pour lesquelles les femmes sont plus souvent étiquetées comme folles que les hommes, tant par des personnes profanes qu'à travers un diagnostic de trouble mental courant.

Une perspective féministe critique est adoptée pour analyser la littérature disponible sur le sujet issue de diverses disciplines. Les discussions concernant cette question semblent généralement se diviser en deux catégories. La première considère la folie des femmes comme un produit de la société résultant de la nature préjudiciable des normes rigides de genre qui demandent aux femmes de jongler avec de nombreux rôles simultanément, tels que celui de la mère, la femme au foyer, la personne qui prend soin des autres et qui souvent ramène des revenus à la famille. L'ensemble de ces facteurs peut en soi rendre une femme folle en raison de la pression constante subit pour accomplir divers rôles et tâches et du stress qui en résulte. La deuxième explication découle d'une perspective constructiviste sociale, qui examine les inégalités structurelles auxquelles sont confrontées les femmes dans la société. Cela inclut l'inégalité salariale, les statistiques qui révèlent que les femmes sont plus susceptibles de vivre dans la pauvreté et sont plus souvent victimes d'abus sexuels et de violence familiale, ce qui les expose à un risque accru de développer une maladie mentale.

L'essai se termine en suggérant la pertinence actuelle du travail des chercheuses féministes pour contribuer à une meilleure compréhension de la santé mentale des femmes, qui a fait défaut pendant si longtemps.

Lire l'article sur Zinzin Zine