Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Article : Les fondamentaux de l'évaluation de la santé psychologique au travail

Article : Les fondamentaux de l'évaluation de la santé psychologique au travail

le 6 octobre 2015

[Miroir Social] L’activité d’évaluation de la santé psychologique au travail a connu une forte croissance à partir de l’année 2008, suite à la remise du rapport Nasse-Légeron au ministre du Travail  et à la signature de l’accord national interprofessionnel sur le stress

Tirée par la demande, l’offre d’évaluations s’est étoffée et diversifiée au point d’en devenir difficilement lisible. C’est pourquoi nous tenons aujourd’hui à en rappeler les fondamentaux.

Pourquoi évaluer la santé psychologique au travail ?

Il importe en premier lieu de donner du sens à l’exercice : pourquoi donc évaluer la santé psychologique au travail ? Notons que cette question en recouvre deux : pourquoi se préoccuper de santé psychologique au travail ? Pourquoi évaluer ?

Nous devons nous préoccuper de la santé psychologique pour deux raisons principales. D’abord parce que les entreprises ne peuvent échapper à une tendance sociétale de fond, perceptible depuis les années 1960 en France, qui consiste en une élévation des exigences de bien-être. Ensuite parce que la non-santé au travail est coûteuse : 2 à 3 milliards d’euros par an en France, 50 à 60 % des journées de travail perdue en Europe (chiffres INRS).

Nous devons évaluer parce que dans les grandes organisations, aucune stratégie n’est mise en œuvre sans indicateur. Certes les chiffres ne disent pas tout mais l’on peut tout dire sans les chiffres : tout et n’importe quoi, tout et son contraire. Or, aucun chiffre ne peut être produit sans évaluation et la production de chiffres fiables suppose d’adopter une démarche scientifique.

Source Miroir Social