Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Article : Prévention de l'alcoolisation, les parents en première ligne

Article : Prévention de l'alcoolisation, les parents en première ligne

le 7 juillet 2015

[Le Figaro] La consommation d'alcool, même occasionnelle, ne doit pas être banalisée par la famille, insistent les spécialistes.

«Plus la rencontre avec l'alcool se fait tôt, plus le risque de consommation précoce est élevé. Le fait d'avoir goûté l'alcool très tôt est très prédictif d'une initiation précoce à la consommation régulière.» Pour le Dr Mickaël Naassila, les parents sont donc en première ligne dans une prévention qui consiste d'abord à éviter le contact des enfants avec l'alcool, par exemple lors des fêtes de famille, et les discordances entre les paroles et le comportement dans le milieu familial.

La prévention devrait commencer à la fin du primaire, car la découverte de l'alcool se fait parfois dès le début du collège. Quand vient le temps des expérimentations, le discours des parents devient souvent inaudible pour l'adolescent, dont la seule envie est de tout essayer. Pour le Dr Olivier Phan, «la seule façon pour les parents de se faire entendre, c'est d'appuyer ce rappel des risques par des manifestations d'affection. Plus un adolescent se sent aimé, plus il se protégera. Mais cela ne fonctionne que si le lien affectif entre le jeune et ses parents est bon».

Source Le Figaro