Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Campagne : Démystifier la santé mentale pour affronter la vie

Campagne : Démystifier la santé mentale pour affronter la vie

le 9 février 2017

[Le Courrier de Saguenay] Peu importe d'où on vient, notre éducation, notre emploi ou notre niveau de vie, à un moment ou à un autre, nous aurons tous un épisode ou notre santé mentale sera moins bonne. Que ce soit en raison d'un deuil, de problèmes de santé, de problèmes au travail ou à la maison, c'est inévitable. Plusieurs mélangent santé mentale et maladie mentale, cependant, il y a une grande différence entre les deux.

L'Association canadienne de santé mentale (ACSM) a pour mission de notamment faire de la prévention et de la promotion de la santé mentale, voilà pourquoi TC Media s'est rendu sur place pour démystifier le sujet.

Campagne de promotion

Claudia Briand, conseillère à la promotion et à la prévention en santé mentale à l'ACSM de Saguenay a expliqué que les gens mélangent souvent les deux concepts et qu'il est important de faire la distinction.

« La maladie mentale est ce qui a trait à un diagnostic. On a une maladie mentale ou on n'en a pas. Tandis que la santé mentale, c'est plus général, tout le monde a une santé mentale dont on doit prendre soin. On peut avoir une maladie mentale et avoir une bonne santé mentale. À l'inverse, on peut ne pas avoir une bonne santé mentale et ne pas avoir de maladie », a-t-elle précisé.

Mme Briand a fait le parallèle avec la santé physique pour mieux l'expliquer.

« Pour mieux comprendre, si on fait le parallèle avec la santé physique, ce n'est pas parce que tu as ton poids santé que tu es santé. On peut avoir un poids santé et être très malade. On peut également ne pas avoir son poids santé, mais être en santé ».

L'ACSM est d'ailleurs en train de préparer sa campagne de promotion annuelle qui sera lancée au début de mai.

Le thème cette année est « 7 astuces pour se recharger », soit s'accepter, agir, découvrir, ressentir, choisir, se ressourcer et créer des liens.

« Plusieurs recherches démontrent qu'il y a plusieurs facteurs de protection au niveau de la santé mentale. Dans la campagne, sept facteurs ont été sélectionnés et on a tenté de les vulgariser pour permettre aux gens de mieux comprendre », a mentionné Mme Briand.

Saines habitudes de vie

Alors que le la promotion des saines habitudes de vie fait maintenant partie prenante des programmes gouvernementaux, le directeur général de l'ACSM de Saguenay, Christian Morin, déplore que la santé mentale ne soit pas plus mise de l'avant.

« Tu peux difficilement avoir une bonne santé physique et de saines habitudes de vie si tu n'as pas une bonne santé mentale. D'où l'adage un esprit sain dans un corps sain. Ce serait intéressant que ce volet ressorte davantage à l'intérieur de cette promotion de saines habitudes de vie », a-t-il lancé.

M. Morin a d'ailleurs souligné que « la bonne santé mentale, c'est comme un balancier. Il y a des moments où tu vas être plus dans un down, mais tu auras d'autres moments où tu seras heureux et épanoui. Ça touche tout le monde ».

Par ailleurs, l'ACSM offre des ateliers de prévention à pour outiller les gens à reconnaître les problèmes et pour leur permettre de se reprendre en main ou d'aller consulter avant qu'il soit trop tard pour éviter de tomber dans la maladie.

Campagne « 7 astuces pour se recharger »

- S'accepter: reconnaître ses forces et accepter ses limites.

- Agir: prendre des risques, tirer profit de ses expériences, apprécier le bon côté des choses, s'engager socialement.

- Découvrir: explorer différentes perspectives.

- Ressentir: accueillir ses émotions et les comprendre pour mieux s'orienter.

- Choisir: se sentir libre de faire des choix, de les assumer et de les reconsidérer.

- Se ressourcer: faire place à ce qui nous fait du bien.

- Créer des liens: oser faire de nouvelles rencontres, s'entourer de relations bienveillantes, aimer.

Découvrez les différentes campagnes du Mouvement Santé Mentale Québec

Source Le Courrier de Saguenay