Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Formation : Repérer les situations de souffrance

Formation : Repérer les situations de souffrance

le 23 novembre 2016

[Ouest France] Mardi 8 novembre, les membres du collectif Misaco (Mission d’accompagnement de la souffrance psychique et du phénomène suicidaire) se sont réunis pour une nouvelle séance de travail.

Le collectif Misaco, c’est quoi ?

Depuis 2008, ce collectif regroupe les acteurs des secteurs médical, social et éducatif de l’île, qu’ils soient bénévoles, élus ou professionnels. II a pour mission l’accompagnement de la souffrance psychique et du phénomène suicidaire. Il a ainsi œuvré à la mise en place d’actions de prévention adaptées aux spécificités de Belle-Ile.

Quelles sont les actions ?

Session de formation au repérage de la crise suicidaire pour les professionnels, bénévoles et les élus locaux, avec une soixantaine de personnes formées à Belle-Ile, conférences-débats ouvertes à tous et organisation d’un théâtre forum à destination des élèves et des parents autour des questions de discriminations et d’estime de soi…

Comment est-il financé ?

Porté par la Mutualité française Bretagne, en partenariat avec la mission d’animation territoriale de santé du pays d’Auray, ce collectif est financé par l’Ars Bretagne et le conseil départemental. L’action de prévention s’inscrit désormais dans la politique de santé menée par l’intercommunalité CCBI avec le contrat local de santé.

Quel est le prochain programme ?

Une formation au repérage de la crise suicidaire va être mise en place les 16 et 17 janvier, à Belle-Ile. Gratuite, elle dure deux jours et demi et s’adresse uniquement aux professionnels, élus ou bénévoles pouvant être en contact avec des personnes en situation de souffrance. Le nombre de places étant limité, tout se fait sur inscription. L’objectif est simple : sensibiliser au repérage de la souffrance et de la crise suicidaire. D’autres actions seront aussi menées à l’occasion de la semaine d’information sur la santé mentale qui se déroulera du 13 au 27 mars autour du thème santé mentale et travail. Le collectif souhaite proposer une soirée destinée au grand public autour de ce thème avec par exemple un ciné-débat.

Quel est l’objectif de cette semaine ?

L’idée est de mobiliser un public qui n’est pas habituellement sensibilisé à ces questions. Le but est double : pédagogie et déstigmatisation. L’autre objectif est de faire connaître les lieux, les moyens et les personnes pouvant apporter un soutien ou une information de proximité. Des questionnaires anonymes seront aussi mis à disposition des habitants dans différents lieux de l’île en amont de la soirée afin de recenser les paroles des individus sur le thème « santé et travail » afin d’en faire un retour lors de la soirée.

Source Ouest France