Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > Article : Anticiper les usages et les conséquences des technologies connectées en santé mentale

Article : Anticiper les usages et les conséquences des technologies connectées en santé mentale

le 22 août 2018

L'objectif de cet article est d’examiner les possibilités offertes par les dispositifs numériques connectés (internet des objets, domotique, applications smartphones, intelligence artificielle, smart cities ...) pour les personnes présentant des problématiques psychiques / des troubles mentaux, et les questions que posent ces nouveaux dispositifs pour la propriété et les usages des quantités massives de données qu’ils génèrent.

Le champ de la e-santé (mentale) est particulièrement actif, et produit de nouveaux dispositifs à un rythme extrêmement rapide. Si l’analyse empirique des usages actuels de ces dispositifs est absolument indispensable, il est tout aussi nécessaire d’anticiper sur les bouleversements qui surviendront dans un avenir proche en réfléchissant sur des usages possibles, mais non encore avérés, de ces dispositifs.

L’analyse de cas fictif offre de telles possibilités de réfléchir par avance sur des technologies émergentes dont le potentiel « disruptif » – pour reprendre le terme popularisé par différents acteurs du numérique – impose de ne pas se limiter aux usages connus. C’est ce que nous proposons ici avec le cas de Dominique, dont nous situons l’occurrence dans cinq ans. Fictif, le cas est cependant construit pour être parfaitement réaliste. Nous n’avons utilisé pour sa construction que des technologies déjà disponibles sur le marché, en nous inspirant par ailleurs d’études expérimentales sur la e-santé mentale en cours de réalisation dans différentes unités de recherche, qu’elles aient ou non déjà fait l’objet de publications. Bien que nous dations le cas proposé en 2022, il est d’ores et déjà techniquement tout à fait réalisable. Seule l’intégration complète des différentes technologies dans un ensemble coordonné fait en vérité aujourd’hui défaut pour que le dispositif imaginaire que nous proposons devienne une réalité.

Auteurs : 

Lire l'article sur Cairn.info