Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > Article : Applications santé, les données privées ne sont pas protégées

Article : Applications santé, les données privées ne sont pas protégées

le 15 mars 2016

[Pourquoi Docteur] Des chercheurs américains démontrent que la grande majorité des applis santé dédiés au diabète n'ont pas de politique de confidentialité et partagent les données privées.

Compteur de calorie, podomètre, suivi de la glycémie… La santé connectée s’impose de plus en plus dans le quotidien des patients et des médecins. Aujourd’hui, plus de 165 000 applications santé téléchargeables sur smartphone sont disponibles. Plus de 3 milliards de téléchargements ont été comptabilisés en 2015.

Bien que l’engouement soit indéniable, de nombreuses questions subsistent autour de la e-santé, notamment celle de la protection de la vie privée . Et à en croire une étude  parue ce mardi dans le JAMA , un grand nombre d’application pour diabétiques n’ont pas de politique de confidentialité pour la protéger. « La fuite » des données de santé à des entreprises tierces, comme des agences de publicité, est donc possible.

Des chercheurs de l’université de droit de Chicago-Kent ont étudié toutes les applications mobiles dédiées au diabète sur Android. Au total, 271 applis étaient disponibles. Mais au cours des 6 mois de l’étude, 60 ont été retirées de la plateforme de téléchargement. Les chercheurs se sont donc concentrés sur les 211 restantes. Ils ont tenté de déterminer si les données de santé étaient transmises à des tiers et ont examiné leurs conditions d’utilisation.

Source Pourquoi Docteur