Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > Article : C'est grave, Dr Google ?

Article : C'est grave, Dr Google ?

le 22 juin 2017

[Telerama] Tout le monde se soigne sur les moteurs de recherche. Il n’en fallait pas plus pour que la télé norvégienne s’empare du phénomène et mette en concurrence doctes docteurs et célébrités ad hoc. Mais qui des spécialistes ou des profanes posera le meilleur diagnostic ? 

Voilà typiquement la sympathique petite émission de télévision qui pourrait facilement être adaptée sur nos écrans prochainement : Docteurs contre Internet . L’idée (quoique originaire de la chaîne publique norvégienne NRK 1) est simple, compréhensible dès le titre (ce qui est très important), ludique, instructive et dans l’air du temps. On se soigne tous sur Internet grâce à Dr Google qui nous oriente soit sur des sites spécialisés dans l’autodiagnostic et l’automédication, soit vers les complaintes de malades désespérés. D’où l’idée d’un producteur qui passait lui-même son temps sur Internet, non seulement pour se soigner, mais aussi pour identifier des phénomènes de société transposables à la télé : si on faisait un petit jeu rigolo tentant de determiner si les médecins professionnels sont encore plus doués à établir des diagnostics que M. Tout-le-monde qui effectue seul des recherches sur Internet ? Les médecins sont-ils victimes de la même concurrence dévastatrice que le commerce physique face à Amazon ? Que doit faire le malade consommateur ? Prendre froid (surtout en Norvège) en allant chez son généraliste ou rester bien au chaud devant son écran ?

La médecine à la télévision a un point faible, elle peut rapidement devenir inintéressante pour les téléspectateurs en bonne santé et angoissante (« anxiogène », dit-on en langage de télé) pour ceux qui ne prennent pas de tranquillisant. Consèquence : il faut toujours rendre le thème de la maladie léger et amusant… Comment ? Avec des célébrités ! Elles sont payées pour divertir et utilisées dans de nombreux pays pour rendre léger tout ce qui est grave, et divertissant ce qui est instructif. A l’étranger, beaucoup plus qu’en France, on les met à toutes les sauces dans de nombreux comedy games (des « jeux comiques ») pour démythifier ou ricaner sur l’actualité, le sport ou… la médecine. Logiquement, ce concept de Docteurs contre Internet aurait donc dû mettre en scène des gens comme vous et moi faisant leurs recherches sur Google, mais la production leur a préféré des célébrités, des personnalités qui savent jouer à être plus malins et plus bêtes que vous et moi, nous caricaturer et nous faire rire à la fois.

Source Telerama