Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > Article : La Psychiatrie se connecte

Article : La Psychiatrie se connecte

le 10 avril 2017

[La Dépêche du Midi] En psychiatrie aussi, les choses évoluent. Les travaux sur des outils connectés et robotiques pour aider les patients à s'en sortir se multiplient. «La plateforme de recontact en ligne VigilanS mise en place dans les CHU de Montpellier et Nîmes à l'initiative du Professeur Philippe Courtet permet aux personnes suicidaires de toujours avoir un lien avec l'hôpital, même en dehors des rendez-vous planifiés avec leur médecin», se réjouit Diane Purper-Ouakil, cheffe du pôle universitaire de psychiatrie.

«Le CHU de Montpellier est aussi impliqué dans le projet européen Alter Ego de lutte contre la schizophrénie. L'objectif est d'aider les patients à communiquer, et synchroniser leurs mouvements, en s'inspirant des attitudes d'un robot». De plus, les innovations concernent aussi les enfants et adolescents. Une nécessité puisque selon l'OMS, 20 % des jeunes souffrent de troubles psychiatriques, allant de la dépression à l'hyperactivité. Et justement, pour aider les enfants atteints de troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité, un dispositif est comparé aux traitements médicamenteux. «Chez lui, l'enfant porte un bonnet d'électrodes qui enregistre son activité cérébrale lorsqu'il joue sur une tablette tactile connectée. Ainsi, quotidiennement et sans avoir besoin d'aller à l'hôpital, le petit apprend à corréler activité cérébrale et concentration», termine la psychiatre.

Source La Dépêche du Midi