Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > Article : Les adolescents face aux écrans, faut-il repenser le discours de prévention ?

Article : Les adolescents face aux écrans, faut-il repenser le discours de prévention ?

le 16 janvier 2020

Les actions de prévention menées auprès des jeunes par rapport aux dangers du numérique doivent tenir compte du rôle des écrans dans la gestion de leurs émotions. 

Les jeunes peuvent être confrontés en ligne à de multiples dangers : le cyberharcèlement sur les réseaux sociaux et les messageries instantanées, le visionnage de contenus malsains au détour d’un site web, ou encore une consultation du smartphone qui tourne à l’addiction. On comprend que les guides essaient d’aider les jeunes à prendre du recul par rapport à leurs habitudes, à développer leur esprit critique, à comprendre qu’Internet est un espace régi par la loi, où il existe des règles de publication.

Mais en se polarisant ainsi sur les garde-fous et les régulations à mettre en place, n’oublie-t-on pas ce qui fonde cet attrait pour les écrans ? Et n’occulte-t-on pas des ressorts majeurs de la psychologie adolescente ? Des ressorts qui, si on ne les prend pas en compte, ébranleront les bases posées par la prévention ?

Il faut bien être conscient que la période de 11-15 ans est une période de grande vulnérabilité psychologique. Un moment d’opposition avec les parents, un moment où les émotions vont dans tout les sens. 

C’est dans ces états de grande instabilité que l’adolescent va utiliser les écrans. Ainsi, les écrans vont contribuer à mieux gérer ces émotions ou, au contraire, les accroître. 

Il s’agirait donc pour les actions de prévention d’englober la question des écrans dans le thème plus général du bien-être adolescent et de la gestion des émotions.

Lire l'article sur le site de The Conversation