Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > Article : Nouvelles technologies et santé mentale, une mise à jour

Article : Nouvelles technologies et santé mentale, une mise à jour

le 3 décembre 2015

[Somapsy] La prestation de services de santé mentale par le biais de nouvelles technologies bénéficie d’une expansion remarquable. Par exemple, environ 6% des applications mobiles intervenant dans la santé sont axées sur la santé mentale. On estime qu’en 2020, près de 50% des services de santé se feront par voie télématique. En santé mentale, compte-tenu du besoin réduit d’examens physiques, des tests en laboratoire, de radiologie, etc., le pourcentage de suivi par voie télématique pourrait être encore plus élevé.

Aujourd’hui, il y a de plus en plus de littérature disponible, qui analyse l’utilisation de la télésanté mentale dans le diagnostic et la gestion de diverses conditions psychiatriques. Cet article présente une mise à jour des différents outils dans quatre domaines : (psycho)thérapie cognitivo-comportementale (TCC), cognitive behavioral therapy en anglais (CBT) informatisée ; CBT en-ligne ; traitement d’exposition de réalité virtuelle (VRET) et thérapie conçue pour des dispositifs mobiles (mTherapy). Globalement, les études publiées sur des outils de télé-psychiatrie insistent sur les avantages, notamment, un meilleur accès aux soins, une plus grande efficacité, une stigmatisation moindre car la visite aux centres de santé mentale est évitée, et une capacité à éviter les obstacles associés au traitement de diagnostics spécifiques –par exemple, lorsque l’anxiété sociale empêche le patient de sortir de chez-lui-.

CBT informatisée (cCBT) et CBT par internet (iCBT)

La cCBT fait référence à l’utilisation de logiciels qui fournissent (de manière standardisée) une psychothérapie  automatisée à l’aide d’ordinateurs personnels, de CD-ROMs et de programmes spécifiques ou par voie interactive grâce à un système vocal (IVR). Initiés dès le début des années 1980, il s’agit de la première forme de télé-psychiatrie étudiée. Ce système permet un libre diagnostic des personnes, une personnalisation des objectifs du traitement et l’utilisation standardisée de thérapie pour atteindre un control des symptômes et améliorer la prévention de rechutes. Cependant, certaines études indiquent que le système traditionnel de la CBT a mieux fonctionné que la cCBT pour réduire les symptômes à long terme et les taux d’abandon du traitement. De son côté l’iCBT élargit le champ d’application de la cCBT, car elle offre un éventail de possibilités dans les différents niveaux de l’orientation thérapeutique.

Source Somapsy