Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > Article : Pourquoi certains objets connectés sont un succès et d'autres font un flop ?

Article : Pourquoi certains objets connectés sont un succès et d'autres font un flop ?

le 17 février 2018

Ces derniers temps, les fabricants de montres, bracelets, lunettes et autres objets connectés promettent beaucoup. Trop, à en juger par le décalage entre l’explosion de l’offre, et la place très modeste qu’occupent ces appareils dans notre quotidien. La plupart font office de gadgets, achetés sur un coup de tête et vite oubliés au fond d’un tiroir. L’heure n’est pas encore venue, où ces appareils nous seront aussi familiers et vitaux que notre smartphone.

Tandis que les objets connectés relevant du bien-être peinent à convaincre de leur utilité, d’autres appartenant à la catégorie des dispositifs médicaux ont su se rendre indispensables auprès des patients. Ils servent principalement à des fins de diagnostic, de prévention ou de traitement d’une maladie, tels les lecteurs de glycémie dans le cas du diabète. Et amènent à s’interroger sur la manière dont leurs utilisateurs se les approprient.

Au-delà de ces inquiétudes, il semble que les fabricants aient cru, un peu vite, que ces objets révolutionnaires feraient rêver leurs concitoyens. Résultat : certains consommateurs les ont « adoptés », mais très peu se les sont « appropriés ».

Il existe une différence majeure entre les deux, que les fabricants commencent seulement à découvrir. Un produit ou un service est « adopté » par le consommateur quand celui-ci se décide à l’essayer, ou à l’acheter. L’appropriation, elle, implique un processus plus long. Elle est effective lorsque l’individu a fait de la technologie un objet de sa vie quotidienne.

Lire la suite sur le site The Conversation