Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > Etude : Qu’attendent (vraiment) les patients français de la e-santé ?

Etude : Qu’attendent (vraiment) les patients français de la e-santé ?

le 20 juin 2016

[French Web] Il y a un an, le marché français de la e-santé est déjà estimé entre 2,2 et 3 milliards d'euros. Dans l'Hexagone, il emploie désormais entre 28 000 et 38 000 personnes, d'après l'étude "E-santé : faire émerger l’offre française en répondant aux besoins présents et futurs des acteurs de santé" de la DGE publiée début février.

Considérée comme un secteur d'avenir, la e-santé mobilise aussi devantage les efforts des pouvoirs publics. Or, malgré les soutiens dont le secteur bénéficie, il peine encore à se développer. En cause, les initiatives lancées touchent systématiquement un nombre restreint de patients et de professionnels, apprend-on dans l'étude.

L'objectif affiché de ce rapport de la DGE est donc de proposer une série de recommandations opérationnelles pour les acteurs du secteur, afin qu'ils se développent plus vite. Rappelons aussi que de nombreux produits et services existent en matière de e-santé, des objets connectés de santé et de bien-être aux applications m-santé, en passant par la télésurveillance médicale et les plateformes de téléconseil médical.

73% des Français convaincus de l'intérêt de l'IoT pour la prévention

Premier constat, e-santé et objets connectés sont étroitement liés dans l’esprit des Français. 64% des personnes interrogées considèrent que c’est dans le domaine de la santé que les objets connectés doivent se développer en priorité, selon les auteurs de l’étude. Les concepteurs d’objets connectés ne s’y trompent pas: 32% des brevets déposés en 2013 par des concepteurs d’objets connectés relevaient de la santé.

Source French Web