Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > Tribune : Les écrans ne sont pas la cause d’une “épidémie” de troubles du développement chez les enfants

Tribune : Les écrans ne sont pas la cause d’une “épidémie” de troubles du développement chez les enfants

le 4 février 2019

Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde daté du 16 Janvier 2019, le CoSE ou Collectif de surexposition aux écrans s’inquiète de l’exposition des enfants aux écrans. Mais le paysage dessiné par le CoSE est très éloigné des données rapportées par la recherche depuis maintenant plusieurs décennies.

Dans sa tribune  publiée dans  le journal Le Monde, CoSE fait état d’une “épidémie des troubles mentaux” chez les écoliers. Le collectif s’appuie sur des chiffres donnés par la DEPP (la Direction de l’évaluation, de la Prospective et de la Performance) pour affirmer une “hausse de 24% des troubles intellectuels et cognitifs, de 54% pour les troubles psychiques et de 94% pour les troubles de la parole et du langage” (CoSE, 2019) Dans le même temps, note le CoSE, les troubles physiques sont “constants”. Notons au passage que “constant” dans le vocabulaire du CoSE correspond à une hausse de 2,5% pour les troubles visuels, de 3% pour les troubles auditifs et 0,8% pour les troubles moteurs.

A quoi est dûe cette hausse ? le CoSE affirme que c’est n’est pas là l’effet de la loi de 2005 sur l’inclusion scolaire des enfants souffrant de handicap mais de la surexposition aux écrans. Il affirme qu’aucune étude à ce jour ne montre un effet bénéfique de l’exposition aux écrans sur le développement, alors même que des études citées par le collectif disent le contraire (Anderson et Subrahmanyam, 2017; Anderson et al., 2017).

Lire la suite sur le blog Psy et Geek