Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Nul n'est censé ignorer > Article : Les sectes enrôlent la santé

Article : Les sectes enrôlent la santé

le 12 février 2016

[Mutualité Française] Le président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires remonte à la charge. Dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui (page 12), Serge Blisko s'inquiète de l'augmentation du phénomène des sectes qui mettent en avant la santé pour mieux recruter leurs adeptes.

"Sur les 2.500 à 3.000 signalements qui nous sont faits chaque année, explique-t-il, 40% concernent désormais le domaine de la santé, une proportion qui a doublé en trois ans." Au mieux, précise-t-il, le danger ne relève que de l'escroquerie financière, de la "charlatanerie", avec par exemple la vente à tarifs prohibitifs de produits inoffensifs comme des tisanes miraculeuses qui s'avèrent n'être que du thé ordinaire.

60% des personnes atteintes d'un cancer font appel à des méthodes complémentaires : il peut s'agir de traitements d'appoint comme l'acupuncture, mais aussi de choses délirantes, comme l'ingestion d'huile essentielle de lin ou même d'urine.

Parfois, la situation est plus critique pour les adeptes naïfs, notamment lorsque leur gourou leur vend des substances dangereuses qui "rentrent en conflit avec un traitement classique". Car souvent les victimes qui se laissent prendre au piège de ces sectes axées sur la santé sont des personnes atteintes par la maladie, désireuses de multiplier leurs chances de guérison.

En effet, indique Serge Blisko, "60% des personnes atteintes d'un cancer font appel à des méthodes complémentaires : il peut s'agir de traitements d'appoint comme l'acupuncture, mais aussi de choses délirantes, comme l'ingestion d'huile essentielle de lin ou même d'urine… Il y a danger lorsque ces méthodes remplacent les traitements éprouvés. Il existe ainsi tout un courant qui prétend guérir le cancer par la psychologie et exclut tout recours à la médecine conventionnelle".

Source Mutualité Française