Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Nul n'est censé ignorer > L’absence d’interprète porte nécessairement atteinte aux droits d’une personne non francophone hospitalisée sans son consentement

L’absence d’interprète porte nécessairement atteinte aux droits d’une personne non francophone hospitalisée sans son consentement

le 21 avril 2017

[CRPA] Nous rendons publique une décision de mainlevée d’une mesure de soins péril imminent prise le 3 mars 2017 par le juge des libertés et de la détention de Rennes, sur arguments de Me Isma Hammarlebiod, avocate au Barreau de Rennes, pour un anglophone interné au CH Guillaume Regnier de Rennes sans que cette personne puisse comprendre ce qu’on lui voulait et les motifs de son hospitalisation involontaire en milieu psychiatrique.

Source CRPA