Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Nul n'est censé ignorer > Sénat : La réforme du financement de la psychiatrie est repoussée d'un an

Sénat : La réforme du financement de la psychiatrie est repoussée d'un an

le 2 décembre 2019

L’article 25 du budget 2020 de la Sécurité sociale, réformant le financement du secteur de la psychiatrie, a été modifié par le Sénat. Pour les sénateurs, une plus longue période de transition sera nécessaire, de même qu’une attention plus ciblée sur les territoires ruraux ou isolés.

On parle de la psychiatrie comme du « parent pauvre » ou du « grand oublié » de la santé. Ou comme d’un secteur totalement sinistré, manquant cruellement de moyens, et dont le mode de financement n’a pas évolué ces vingt dernières années. C’est peu dire qu’une réforme structurelle d’ampleur est attendue depuis très longtemps par les personnels et les patients. Il y a urgence : 12 millions de personnes, soit près d’un Français sur cinq, souffre de troubles psychiques à des degrés divers (allant de la dépression à des troubles bipolaires ou de la schizophrénie). Dans certains territoires, les structures sont totalement dépassées. Ainsi, pour accéder au service de pédopsychiatrie de l’hôpital de Vichy (Allier), il faut près d’un an pour sortir de la liste d’attente, s’est alarmé la sénatrice (Les Indépendants) Colette Mélot.

Lire la suite sur Public Sénat