Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Article : Quand les stars parlent des bienfaits de consulter un psy sur leur vie

Article : Quand les stars parlent des bienfaits de consulter un psy sur leur vie

le 8 septembre 2017

Assez de stigmatiser la thérapie! Non seulement elle est d'une importance vitale pour traiter les maladies mentales, mais en règle générale, son impact sur le bien-être peut s'avérer immense. Des études ont démontré que parler à un psychologue favorisait la mise en place de connexions neuronales plus positives. Cela aide également à trouver du sens à sa vie et à mieux gérer le stress.

Malgré tous ces avantages, les problèmes psychologiques sont encore montrés du doigt — et c'est ce type de jugements qui empêchent beaucoup de gens de chercher à se faire aider. Mais de plus en plus de personnalités publiques s'attaquent à l'idée ridicule qui veut faire de la thérapie quelque chose de négatif. Voici quelques citations sur l'importance de voir un psychologue. Elles le montrent bien: il n'y a pas de honte à avoir.

1. "Demander de l'aide est toujours un signe de force." —Michelle Obama

L'ancienne First Lady a fait l'éloge de la thérapie dans une interview de 2016 accordée au magazine Prevention . Elle pensait tout particulièrement aux vétérans exposés au stress post-traumatique.

"J'ai très souvent rencontré des militaires et leurs conjoints qui hésitaient à faire la démarche, pensant devoir gérer leurs problèmes tout seuls ou que cela aurait fait d'eux des personnes faibles, malades. Bien sûr, rien n'est moins vrai... Nos soldats, nos vétérans et leurs familles comptent parmi les gens les plus courageux et résistants que j'ai jamais rencontrés, et demander de l'aide est toujours un signe de force."

2. "J'accorde beaucoup d'importance à mon cerveau et à mon cœur. Je ne vois pas ce qu'il y a d'anormal à m'assurer qu'ils restent aussisains que ma dentition." —Kerry Washington

La star de la série "Scandal" a évoqué sa thérapie en 2015 avec le magazine Glamour . Dans cet entretien auquel participaient aussi Sarah Jessica Parker et Michelle Obama, elle a insisté sur un point: si elle s'exprime sur ce sujet dans les médias, c'est qu'à ses yeux, santé mentale et santé physique devraient être mises sur le même plan.

"J'en parle publiquement parce que pour moi, il est essentiel de mettre fin à la stigmatisation qui entoure les problèmes psychologiques. J'accorde beaucoup d'importance à mon cerveau et à mon cœur. Je ne vois pas ce qu'il y a d'anormal à m'assurer qu'ils restent aussi sains que ma dentition. Je vais bien chez le dentiste, alors pourquoi m'interdire de voir un psy?"

3. "Ce n'est pas être faible que de reconnaître qu'on a besoin d'aide." —Jon Hamm

Cette année dans les pages d'InStyle , l'acteur a expliqué que se faire suivre par un professionnel l'aidait à surmonter les difficultés de la vie, comme sa rupture avec la scénariste et productrice Jennifer Westfeldt.

"Un traitement est un traitement, qu'il touche votre coude, vos dents ou votre cerveau. Et c'est quelque chose d'essentiel." Il souligne également que commencer une thérapie ne fait pas de vous quelqu'un de fragile ou d'inférieur. "Dans le monde où on vit, admettre le moindre point négatif est considéré comme une faiblesse, alors que c'est plutôt une force. Ce n'est pas être faible que de reconnaître qu'on a besoin d'aide. C'est même bénéfique à long terme, car ça vous oblige à résoudre le problème."

4. "Avant, j'évitais le plus souvent de faire face à ce que je ressentais. Je n'ai plus le temps de faire ça aujourd'hui." —Brad Pitt

L'acteur a révélé cette année à GQ Style qu'il se faisait suivre depuis sa séparation avec Angelina Jolie. Il a aussi mis le doigt sur une vérité de taille pour qui cherche un psychologue: on ne tombe pas toujours juste du premier coup.

"Je viens de commencer une thérapie, vous savez. Ça me fait vraiment un bien fou. J'ai essayé deux psychologues avant de finir par trouver le bon."

Le processus l'a aussi amené à beaucoup réfléchir sur lui-même. "Je pense qu'avant, j'évitais le plus souvent de faire face à ce que je ressentais. Je n'ai plus le temps de faire ça aujourd'hui."

Source Huffington Post