Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Entretien : Coronavirus, “C'est normal d'être angoissé” selon Patrick Chemla, psychiatre

Entretien : Coronavirus, “C'est normal d'être angoissé” selon Patrick Chemla, psychiatre

le 1 avril 2020

Psychiatre à Reims, Patrick Chemla souligne que l'agitation doit être un signal d'alerte, chez les personnes vivant avec un trouble psychique, mais aussi le mutisme. 

Patrick Chemla est psychiatre, à Reims. Il est le fondateur du centre de jour "Antonin Artaud". Même en période de confinement, surtout en ces temps difficiles, il reste en contact avec ses patients souffrant de troubles psychiques.

"Si vous voyez quelqu'un dans la rue, en état d'agitation, qui délire, il faut prévenir les pompiers et l'amener aux urgences, explique-t-il. Toute situation traumatique engendre des réactions très variables. L'inverse serait plus préoccupant. On partage cette catastrophe. Le silence, lui, doit alerter. Il faut aller vers ces personnes mutiques". 

Lire l'entretien sur le site de France 3 Grand Est