Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Interview, Fatma Charfi : "Il faudrait communiquer autrement sur les conduites suicidaires"

Interview, Fatma Charfi : "Il faudrait communiquer autrement sur les conduites suicidaires"

le 27 février 2015

[Espace Manager] Dans le cadre d’un séminaire sur la médiatisation du suicide organisé par le CAPJC en partenariat avec l'UNICEF et le Ministère de la Santé Publique, le Docteur Fatma Charfi, pédopsychiatre à l’hôpital Mongi Slim, était l’une des conférenciers qui a expliqué aux journalistes et professionnels le rôle actif de l’homme de médias dans la prévention du suicide.

Après le séminaire, Docteur Fatma Charfi a accepté de nous donner cette longue interview dans laquelle elle a analysé de façon pointue ce phénomène.
 
Face à une personne suicidaire, chacun peut faire quelque chose. Quel rôle peut avoir le journaliste ?
D’abord face à tous les comportements suicidaires d’une manière générale, le journaliste devrait trouver le bon équilibre pour en parler. Il s’agit de parler de comportements suicidaires quand c’est nécessaire et de manière appropriée en proposant aussi des solutions aux personnes qui se trouvent en détresse.
Il est aussi recommandé d’avoir de la « retenue » si cette information peut avoir des effets négatifs. Enfin, comme cela a été recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé, il est très important de vérifier les sources des informations qui portent sur le suicide, surtout quand il s’agit de données statistiques, il faut vérifier au préalable la fiabilité de ces données.

Source Espace Manager