Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Livre témoignage : Le jour où j'ai su de Florent Müller

Livre témoignage : Le jour où j'ai su de Florent Müller

le 29 avril 2015

[Le jour où j'ai su] Extrait du livre

Je ne sais pas par quoi commencer …

Peut-être par le début ?

Je viens d’apprendre par mon psychiatre que je suis bipolaire et cela me procure un grand sentiment de joie.

Pour le commun des mortelsse savoir malade n’est pas une chose réjouissante mais pour moi, si. Cela faisait des années que je cherchais les réponses à mes questions car je sentais que ça ne tournait pas rond en moi.

Eh oui ! En moi vit l’autre, le Monstre. Il est présent depuis mon adolescence, je crois. Il contrôle mes pensées, mes sentiments et m’empêche d’être et de devenir ce que je souhaite.

Je passe de la joie à la tristesse, de l’amour à la haine et, à 37 ans, je ne connais pas Mon vrai Florent.

A travers ce journal (ou témoignage, suivant comment on a envie de l’appeler), je vais essayer de retracer ma vie afin de mieux comprendre le Monstre.

Je souhaiterais, par ces écrits, apporter ma pierre à l’édifice afin que les malades, leur entourage, les médecins puissent mieux comprendre ce que j'ai pu percevoir des mécanismes de mon cerveau.

Pour la plupart des gens, les bipolaires sont des fous mais vous verrez que ce n’est pas le cas. Nous sommes souvent même très intelligents et pouvons réussir notre vie malgré la maladie.

Je veux écrire à l'attention de mon père qui ne comprend pas ma vie, mes souffrances et pense que la bipolarité est une fausse maladie, inventée par les psychiatres.

Je ne me vois pas comme un écrivain mais comme le narrateur de ma propre vie. Qu'est-ce qu’un écrivain ? Je l’ignore et ne veux pas me donner ce titre. Je ne désire pas classer ce travail dans une case spécifique. Vous pourrez le voir comme un livre, une lettre, un récit, un journal, un témoignage, un essai… Chacun saura le considérer comme bon lui semble.

Source Le jour où j'ai su